mercredi 10 octobre 2007

Rien ne vaut la douceur du foyer de Mary Higgins CLARK

Elle s'était juré de ne jamais revoir la maison où sa mère était morte, où elle l'avait tuée. Bien sûr, elle n'était qu'une enfant, c'était un accident, mais pour beaucoup Liza Barton était une criminelle. Les années ont passé. Liza, devenue Celia, connaît enfin le bonheur. Jusqu'au jour où Alex, son mari, à qui elle n'a jamais rien dit, lui fait une surprise en lui offrant une maison dans le New Jersey… Mendham, la maison de son enfance. En guise de bienvenue, ils trouvent cette inscription, en lettres rouge sang : « Danger ! » Quelqu'un connaît la véritable identité de Celia et tente de lui faire endosser un nouveau crime


lu octobre 2007 (06/10 - 10/10)
Wouah !!! j'ai adoré ce livre, je l'ai même dévoré, j'avais hate de connaitre le coupable, la personne qui en voulait à Célia alias Liza Barton, et en même temps je ne voulais pas que le livre se termine, je me suis douté du coupable vers les 100 dernières, mais je dois avouer que tout le long de l'intrigue j'ai eu des doutes sur chaque personnages, chacun ayant des choses à se reprocher. je vous le conseille vivement, Mary Higgins CLARK est vraiment, pour moi, la reine du polar.

1 commentaire:

*emilie* a dit…

je l'ai lu et je l'ai aussi adorée !!! on le lache plus une fois commencer !!