jeudi 24 septembre 2009

L'élégance du hérisson de Muriel BARBERY

Présentation de l'éditeur
"Je m'appelle Renée, j'ai cinquante-quatre ans et je suis la concierge du 7 rue de Grenelle, un immeuble bourgeois. Je suis veuve, petite, laide, grassouillette, j'ai des oignons aux pieds et, à en croire certains matins auto-incommodants, une haleine de mammouth. Mais surtout, je suis si conforme à l'image que l'on se fait des concierges qu'il ne viendrait à l'idée de personne que je suis plus lettrée que tous ces riches suffisants. Je m'appelle Paloma, j'ai douze ans, j'habite au 7 rue de Grenelle dans un appartement de riches. Mais depuis très longtemps, je sais que la destination finale, c'est le bocal à poissons, la vacuité et l'ineptie de l'existence adulte. Comment est-ce que je le sais? Il se trouve que je suis très intelligente. Exceptionnellement intelligente, même. C'est pour ça que j'ai pris ma décision : à la fin de cette année scolaire, le jour de mes treize ans, je me suiciderai. "
Biographie de l'auteur
Muriel Barbery est née en 1969. L'élégance du hérisson est son deuxième roman. Le précédent, Une gourmandise, est traduit en douze langues.

Nombre de pages : 359 pages

Mon avis :
Lu 14/09/2009 - 22/09/2009
Au départ j’ai eu du mal à me plonger dans le livre et puis d’un coup tout s’est enchaîné avec l’emménagement d’un nouveau résidant, et là il m’ a été très dur de lacher mon bouquin.

Mme Michel est une personne très attachante qui s’est enfermée dans une coquille pour que personne ne la perce à jour , pour que personne ne découvre son secret et pourtant 2 personnes vont le découvrir et une grande amitié va naître entre eux, trois personnes qui se ressemblent mais que tout sépare.

J’ai adoré cette phrase : « Mme Michel, elle a l'élégance de l'hérisson : à l'extérieur, elle est bardée de piquants, une vraie forteresse, mais j'ai l'intuition qu'à l'intérieur, elle est aussi simplement raffinée que les hérissons, qui sont des petites bêtes faussement indolentes, farouchement solitaires et terriblement élégantes. »
L'auteur nous fait réfléchir, et comme dans le livre à un moment on se pose la question : "La vie est un bocal à poisson?"

Très beau livre, j'ai très envie de voir le film

Ma note : 8/10

1 commentaire:

Anlor a dit…

Je n'ai pas lu le livre mais le film m'avait bien tentée ...