lundi 21 juillet 2014

Vengeance en Prada de Lauren WEISBERGER

Résumé
Elle lui a fait faire ses quatre volontés, l’a pliée au moindre de ses caprices, l’a persécutée du matin au soir. Finalement, l’ego de Miranda Priestly, directrice du prestigieux magazine de mode new-yorkais Runway, aura eu raison de la détermination de sa jeune assistante Andrea. Mais dans l’adversité, il faut savoir faire front et c’est ce qui s’est passé avec Emily, l’assistante qui l’a précédée auprès de Miranda, devenue depuis sa meilleure amie. Fortes de leur expérience auprès de celle qui fait la pluie et le beau temps sur le milieu de la mode, Andrea et Emily ont lancé il y a peu leur propre magazine trendy, The Plunge, spécialisé dans les mariages. D’emblée, c’est la consécration. Eh oui, la roue tourne ! Andy a tout juste 30 ans, elle a du succès et elle est sur le point de se marier. Ses années de calvaire lui paraissent loin désormais. Bien qu’elle fasse toujours attention de se tenir à distance de Miranda. Seulement, cette dernière sait reconnaître une opportunité quand elle en voit une et ce magazine lui fait envie. Autant dire qu’elle ne va pas manquer de se rappeler à leur bon souvenir… La voilà de retour, plus diabolique que jamais !


Éditeur : FLEUVE NOIR
Nombre de pages : 455 

Date de parution : 07 Novembre 2013
Prix : 19,90 €




Mon avis :
Lu en juillet 2014
J'avais dévoré le 1er tome, absorbée par ma lecture !

Je m'attendais à retrouver un peu le même sentiment, sauf que cette fois ce ne fut pas le cas.
Certes, nous retrouvons Andréa qui a mûrie et qui sait ce qu'elle veut, Emily égale à elle même , prête à tout pour réussir et ne s'occupant pas des autres et Miranda qui n'est là qu'en surface je trouve.

Ce second roman tourne plus autour d'Andréa, son mari, leur enfant et le journal qu'on construit Emily et Andréa.



C'est assez long à démarrer et l'histoire comporte pas mal de longueur, la fin est prévisible dès le début, on arrive même à savoir comment chaque personnage va se comporter, ce qu'il veut et quelle est sa véritable nature bien avant que l'auteure nous le dévoile au fur et à mesure.

Toutefois, sans être aussi bon que le diable s'habille en Prada, ce second roman se lit facilement et reste léger.

Aucun commentaire: