jeudi 10 novembre 2016

Jusqu'à ce que la mort nous unissent de Karine GIEBEL

Résumé :
Jusqu'à ce que la mort nous unisse
L'Ancolie est une fleur aussi belle que toxique. Belle, à l'image de certains souvenirs. Toxique, à l'image de certains regrets.
L'Ancolie, c'est aussi le nom d'un chalet perdu en pleine montagne.
C'est là que vit Vincent, un homme seul et meurtri. Rejetant son passé et redoutant son avenir, il préfère vivre dans le présent. Une existence éprise de liberté qu'il consacre entièrement à sa passion pour la montagne et à son métier de guide.
Jusqu'au jour où la mort frappe tout près de lui, l'obligeant à sortir de sa tanière.
Aux yeux de tous, un tragique accident, une chute mortelle. Seul Vincent est persuadé qu'il s'agit d'un meurtre, que ce n'est pas la montagne qui a tué, et que les vrais coupables doivent payer.

Editeur :Pocket
Nombre de pages : 600
Date de parution : 2009 

Lu en septembre 2016
Wahou ! C'est un roman addictif les pages défilent sans que l'on s'en rende compte ! Ce livre vous laisse chancelante, la boule au ventre, émue aux larmes, après avoir décliné une palette complète d'émotion.
D'emblée les personnages savent vous apprivoiser, juste assez atypiques pour vous conquérir. D'ailleurs Vincent, guide de montagne expérimenté, est séducteur qui multiplie les aventures d'une nuit depuis que la femme
de sa vie l'a quitté en laissant un laconique message sur son ordinateur. Lorsque Pierre son ami de toujours est découvert mort dans un ravin, la thèse de l'accident ne lui semble pas plausible. Entre en scène le deuxième personnage central, Servane une jeune gendarme, et ces deux-là que tout sépare, vont se lancer dans une enquête périlleuse : faire la lumière sur les secrets qui hantent la vallée.

1 commentaire:

Claude a dit…

Merci pour cette critique, un roman de Karine Giebel que je n'ai pas lu.