mardi 6 juin 2017

Assurance sur la mort de James M.CAIN

Résumé :

Séduit par la troublante Phyllis Dietrichson, l’agent d’assurance Walter Neff conspire avec elle le meurtre de son mari après lui avoir fait signer une police prévoyant une indemnité pharaonique en cas de mort accidentelle. Évidemment, la compagnie d’assurance va suspecter la fraude, mais Walter et Phyllis sont intelligents, déterminés et totalement sans scrupules. Le crime parfait existe-t-il ? Peut-on vraiment échapper à une vie rangée pour éprouver le grand frisson aux côtés d’une femme fatale ?
Un roman qui fit scandale avant d’être à l’origine de l’un des plus grands films noirs de tous les temps.

Editeur :  Gallmeister - Totem
Date de sortie : 30 mars 2017
Nombre de pages : 160 pages


Mon avis
Lu du 04/06/2017 au 05/06/2017
 Walter Huff est un trentenaire qui connait les ficelles de son métier sur le bout des doigts. Son objectif, comme tous les assureurs, vous faire signer des contrats.

C’est donc tout dans ce but qu’il se rend chez son client Monsieur Nirdlinger afin de lui rappeler que son contrat se termine dans les quinze prochains jours.

Ce dernier n’étant pas là, il fait la connaissance de son épouse, Phyllis, une belle jeune femme qui a conscience de sa beauté, de ses formes avantageuses et en joue pour mieux attirer sa proie.

Walter Huff, en moins de temps qu’il n’en faut tombe sous charme, celle-ci est maligne, se donne des airs de femme tendre, fragile et douce alors qu’en réalité c’est une vraie menthe religieuse !  Sans difficulté elle arrive à obtenir la proposition qu’elle attend de Walter Huff : Il se chargera d’éliminer son époux, et tous deux se partageront l’assurance !

Walter connait toutes les ficelles de son métier, ce que rechercheront les assureurs pour ne pas indemniser la famille, la petite faille qui fera que….Alors il pense à tout, ce que le tueur  lambda oubliera lui y pense, le petite détail qui fera que vous êtes démasqué Walter le connait alors il prépare le meurtre parfait !

Celui que même son collègue Keyes ne découvrira pas ! Pourtant Keyes , c’est la maître, le pro qui découvre l’arnaque !  Vous essayez d’arnaquer ? Lui le découvrira, vous êtes cuit ! Chef du service indemnisation, la moindre petite chose qui vous est anodin est pour lui suspect, il  vérifiera  vos dires même s’il doit y passer la nuit, même s’il doit se brouiller avec ses collègues ! C’est la bête noire des autres services car lui ne lâche pas comme ça !

Malgré tout, Walter et Phyllis monte le meurtre parfait, tout y est réfléchit, ça en fait froid dans le dos, comment peut-on être aussi vicieux, aussi froid et pervers, sans une once d’incertitude ?

Mais comme on dit, rira bien qui rira le dernier ! Walter s’est laissé charmer par une femme qu’il ne connait pas, en valait-elle la peine ? Après tout, il ne sait rien d’elle ni de son passé ! Se pourrait-il que sa faiblesse pour une belle inconnue lui coûte cher ?

C’est un roman qui ne compte que 160 pages, mais qui en si peu arrive à raconter la totalité de cette sombre préméditation, l’appel de l’argent, la faiblesse de la chair, pour vous mener où ? L’auteur ne s’est pas embêté avec des détails inutiles, on va à l’essentiel et ce qui fait qu’on ne le lâche pas !

On découvre le monde des assurances et on comprend pourquoi ce livre a été interdit à sa sortie ! Les mauvaises personnes auraient pu s’en servir, s’aider de ce bouquin pour commettre un acte irréparable !

En tant que lecteur, il m’était primordial de connaître la suite, de découvrir ce que cachait Phyllis, ce à quoi elle était capable et là on tombe de haut ! C’est un serpent cette femme !

Les vingt dernières pages m’ont tout de même laissé perplexe, on passe d’un chapitre plein de rebondissements de suspens, on découvre des choses auxquelles on ne s’attendait pas pour une fin brutale !

Que s’est-il passé ? L’auteur a-t-il voulu en finir rapidement ? Dommage ! Je m’attendais à une fin plus construite alors que là je l’ai trouvé bâclée. Malgré tout, j'ai pris plaisir à découvrir ce bouquin dans lequel je me suis plongé et ai eu beaucoup de mal à le poser !

Aucun commentaire: